Rubrique pano

 

Panoramique

 


Dans cette page :  panoramique au grand angle -  projection circulaire  -  liens
Sommaire des  autres pages  de la rubrique "panoramique"
     
 

 

 

Un panoramique est une vue que l'observateur ne peut pas appréhender globalement d'un seul regard. A l'inverse, l'observateur saisit l'ensemble d'une vue classique dans son champ oculaire, puis son oeil la parcourt, en s'arrêtant successivement sur les détails qu'il juge importants, par ordre de force décroissante. Le panoramique ne peut être perçu que par tranches.

 

  au grand angle  

Les vues panoramiques sont le plus souvent prises avec un objectif grand angle classique. Les objectifs usuels restituent une droite sous la forme d'une droite, à la distorsion prés; ils sont dits rectilinéaires.

L'effet panoramique provient de la combinaison d'un champ large et de la concentration de la vue sur une bande étroite, conduisant à une hauteur d'image sensiblement inférieure à la moitié de la largeur. Il n'y a pas de limite précise, mais l'effet panoramique est surtout marqué en dessous de la focale de 24 mm en 24x36.

Le port de Honfleur  -  Minolta Riva (compact recadrant le 24x36 - focale 24 mm)
port de honfleur

Le premier geste d'un nouveau possesseur de grand angle (d'un 24 mm pour reprendre l'exemple) est de le braquer sur un paysage. Comme c'était si beau en vrai, ça allait être pas mal sur la photo, puisqu'il avait réussi à "tout faire entrer dedans".   Hélas! les éléments qui faisaient le charme du paysage ne sont plus qu'une misérable bande au milieu de la pellicule, avec un grand ciel vide au dessus et une immensité plate en dessous. Des détails insignifiants, mais inesthétiques, ont envahi le premier plan.

En concentrant l'image sur la zone centrale par l'élimination des bandes non significatives en haut et en bas, le panoramique permet en premier lieu d'embrasser large tout en gardant de l'importance aux volumes d'arrière plan.

Ca ne dispense en aucune façon de composer en cherchant :
- un étalement en plans successifs faisant appréhender la profondeur de la scène,
- une organisation de l'image autour de lignes de force et une place harmonieuse pour les éléments principaux,
- un premier plan non vide en rapport avec le reste de l'image (signification, formes, couleurs).

En suivant la bonne règle de l'horizon au tiers de l'image, il reste en effet deux tiers redoutablement vides si on n'a pas choisi un sujet qui les meuble.

Finalement moins que la beauté du paysage, c'est le point de vue choisi et la lumière qui sont critiques.

Voir l'excellente présentation de la composition panoramique par Hervé SENTUCQ, talentueux praticien cité dans les liens.

    Haut de la page
 

projection circulaire

 

Ce type de vues est obtenu avec un appareil comportant un objectif tournant qui projette l'image au travers d'une fente sur la pellicule disposée en arc de cercle.


schéma de principe du cylindrographe

Ils restituent une perspective cylindrique.

La place de l'Opéra à Paris en septembre 1945

Place de l'Opéra en septembre 1945

Vue prise par un photographe des troupes américaines de libération, qui l'a offerte à mon beau-père. La courbure des immeubles et la transformation des angles montrent qu'il s'agit d'un cylindrographe. Le Cirkut était le plus répandu aux USA.

Le coin n'a pas tellement changé. En été, il y a toujours autant de promeneurs étrangers, mais ils ne portent plus d'uniformes.

Un petit dessin montre qu'on peut couvrir un demi-cercle moins l'épaisseur des montants.   Des appareils plus complexes peuvent dépasser 180° en faisant tourner simultanément la pellicule et le boîtier. La restitution de vastes espaces naturels est idéale.

Gordes
roussillon

Mais comme avec le reste, gare au premier plan et à la composition !

      Haut de la page
     


Les lignes droites fuyantes sont restituées par des lignes droites. Les lignes droites obliques sont restituées par des hyperboles.   C'est un peu déstabilisant si une ligne droite de référence (trottoir, ligne de chemin de fer) passe aux pieds de l'opérateur ou constitue l'élément principal de la vue (façade de grand bâtiment ...).

 
La cour du château de Blois vue de l'escalier François 1er   Passerelle à la Défense  
blois   passerelle  
Le panoramique peut tout aussi bien s'appliquer en hauteur
Le résultat est même plus facilement équilibré qu'en largeur.

Vues prises au Widelux F8 et montées sous PhotoVista.
Cliquer sur les vues encadrées de bleu pour un format agrandi.

      Haut de la page
 

liens

 
  • Hervé SENTUCQ, fait depuis un moment des panoramiques tellement exceptionnels qu'il est passé sur plusieurs pages dans Chasseur d'Images (malheureusement dans un format trop réduit pour les apprécier pleinement), et qu'il s'est lancé maintenant au niveau professionnel. Il travaille au Fuji GX 617
  • Arnaud FRICH, rubrique très complète. Son livre, encore plus détaillé, est sorti en 2004 aux éditions Eyrolles
  • Jan FAUL, professionnel US, fait appel au panoramique circulaire pour rendre les grands espaces. Il travaille au Noblex 135 mais ne cache pas son désapointement sur leur fiabilité.
  • L'association internationale des photographes panoramistes IAPP, basée aux Etats-Unis.
  • L'association européenne des photographes panoramistes ( A.E.P.P. ), basée à Montpellier (Hérault -34 - F), nouvellement créée :   mailto : < g.mathorel@free.fr >
  • Une vue ancienne de Sisteron témoigne que la plupart des dispositifs photographiques ont été explorés très tôt .

  autres pages pano

 

 
Le matériel  :

Un classique en projection circulaire : le Widelux F8

Un panoramique grand angle : le Fotoman 617

Montage informatisé  

Le point nodal

 

  Début pano Début photo to Photography     accueil
Accueil
plan du site
Plan
Haut de la page  
Copyright de l'auteur : © <Dominique Césari>
Dernière mise à jour : dimanche 25 novembre 2001
 
   
     
- Cette page a été citée dans le "spécial panoramique" numéro de Réponses Photo -