Quelques objectifs Nikon

Mon avis qualitatif

 

Nikkor F/AI/AIS

Catégorie

Objectifs

Objectifs spéciaux

5 : top absolu aucun les amis,
sinon : 300 mm f 4,5 ED non IF

58 mm f 1,2 Noct

4 : très bons

20 mm f 2,8 - 24 mm f 2,8 - 35 mm f 2
85 mm f 1,8 F/AI - 85 mm f 1,4 -
105 mm f 1,8 - 200 mm f 2
400 mm f 5,6 ED non IF - 400 mm f 2,8 -
400 mm f 3,5

16 mm f3,5 fish eye - 55 mm f 2,8 micro

3,5 bons 15 mm f 3,5 - 105 mm f 2,5 - 200 mm f 4
300 mm f 2,8
- zoom 25/50 f 4
28 mm f 3,5 PC
3 : en retrait mais
choix valables

300 mm f 4,5 ED/IF  - zoom 35/105 mm f 3,5/4,5 (irrégularité des modèles, sensible aux chocs) - Tamron 300 mm f 2,8

 
économiques
recommandables

50 mm f 1,8 série E   -   Tamron 17 mm f 3,5
zoom 36/72 mm

 

à éviter

28 mm f 2,8 série E (distorsion, faiblesse dans les angles) zoom 43/86 mm (faiblesse générale55 mm f1,2 F (manque de contraste, très faible dans les angles à grande ouverture, coma)

500 mm f 8 cata Tamron (faiblesse générale)
 

En gras : objectifs essayés - pour les autres, je ne cite que des objectifs sur lesquels j'ai recueilli des avis concordants d'utilisateurs directs fiables. 

 

Nikkor AF/AF-D

Catégorie

Objectifs

Objectifs spéciaux

5 : top absolu 105 mm f 2 DC  - 85 mm f 2,8 PC  (deux objectifs spéciaux au top toutes catégories à ouverture moyenne et bourrés d'autres qualités)

60 mm f 2,8 micro  (de près)

4 : très bons

180 mm f 2,8 - 50 mm f 1,8

zoom 70/180 micro

3,5 bons 85 mm f 1,4 - 28 mm f 1,4  
3 : en retrait mais 
choix valables

zoom 20/35 mm f 2,8

 
économiques
recommandables

zoom 28/70 mm f 3,5/4,5 - zoom 28/105 mm f 3,5/4,5
zoom 70/210 mm f 4/5,6 - 28 mm f 1,8 Sigma

 
à éviter

zoom 80/200 mm f 2,8 à pompe (prise en main déplorable, faiblesse à 200 mm) - 28 mm f 2,8 1ère série - 35 mm f 2 (AF je rappelle : inexplicablement inférieur à l'AIS)

 

Les niveaux de cotation : ils tiennent compte largement du piqué, mais prennent aussi en compte l'efficacité globale d'un modèle. Par exemple le 105 mm f 2,5 AIS a un piqué supérieur au 400 mm f 5,6 ED non IF. Mais ce dernier sort un résultat de très haut niveau pour la focale de 400 mm, je le pousse donc au niveau supérieur.

Mon avis est biaisé par l'utilisation que je peux faire : photos statiques (architecture, paysage, astronomie, objets). Si je devais prendre des vues de sport ou de personnages ("people"),  je valoriserais certainement davantage les zooms et les autofocus. Les "objectifs spéciaux" recherchent des performances dans des conditions particulières (pleine ouverture, macro-photo, décentrement ...), j'ai donc pu décaler leur cotation par rapport au niveau absolu des performances à l'infini à ouverture moyenne.

A propos de la dispersion entre exemplaires d'un même modèle : j'ai eu l'occasion de détenir ou d'essayer deux exemplaires ou plus du même modèle d'un grand nombre d'objectifs de différentes marques. Je n'ai jamais observé de différences de l'un à l'autre, sauf pour deux zooms 35/105 mm AIS. Pour ce dernier cas, j'ai lu un commentaire de spécialiste signalant une telle dispersion. Pour l'exemplaire le moins bon, j'avais observé une baisse très nette des performances à un moment. Je l'attribue donc à un choc ou encore à un déréglage.

Rapprochement avec les tests de Chasseur d'Images : ils sont incontestablement menés avec le plus grand sérieux, par mise en oeuvre d'un équipement de mesure du transfert de modulation (MTF), écrasant avantage métrologique. J'ai toujours observé un recoupement parfait de mes résultats avec les niveaux de qualité publiés sous forme de barres. Je suis beaucoup moins d'accord avec la traduction faite en étoiles de qualité (à peu près la seule chose que retiendra le lecteur moyen). Les explications de C.I. sur le passage des mesures aux étoiles de qualité sont du plus grand flou. Elle ne deviendraient claires qu'à la présentation de modalités chiffrées.

Exemples de grand étonnement : 3 étoiles en qualité pour le 105 f 2 DFC ? Il rivalise sur ce plan avec le dernier modèle de 90 mm Leica M f 2,8, qui récolte 5 étoiles (et qui les mérite); le 105 Nikon est sans doute même plus piqué à f 8. 2 étoiles pour le 35 mm f 1,4 AIS ? à f 5,6 il n'est pas loin du 35 mm f 2 (4 étoiles) et certainement très supérieur à f2.     Je pourrais accumuler les discordances où le décalage ne porte que sur une étoile, parmi lesquelles le 85 mm f 1,4 AIS et le 105 mm f 1,8 à 3 étoiles (4 à mon avis), ou le 80/200 f 2,8 AF à pompe à 4 étoiles (3 à mon avis). Dans une autre marque : le 135 mm f 4 Leica M à 3 étoiles (il est largement aussi bon qu'un Télé Elmarit). Mais C.I. pourra toujours plaider l'effet de limite (3,49  arrondi à 3* et 3,51 arrondi à 4*).

Autres commentaires : La qualité optique "maximum" n'a de sens pour l'utilisateur que si elle se répercute positivement dans ses images. Aussi des objectifs permettant de meilleurs résultats par d'autres caractéristiques (prise en main, rapidité de cadrage, rapidité d'exécution ..) l'emportent en pratique. La stabilisation apporte un plus énorme dans les photos à la volée, renversant la hiérarchie des qualités optiques testées sur mire.

Pour les photos statiques, un pied permet de gagner énormément, même en 24x36. On peut plus facilement y recourir s'il est agréable à utiliser et rapide à déployer, ce qui dépend beaucoup du mode de fixation de l'appareil sur la rotule.

  haut de la page

Commentaires sur certains modèles

 

Catégorie

Objectif

Commentaire

5 :
top absolu
85 mm f 2,8 PC

Potentiel de qualité énorme : à l'infini, où le piqué est extraordinaire, comme à courte distance, usage auquel il est destiné et pour lequel la bascule rend des services irremplaçables. Excellentes commandes micrométriques, finition du plus haut niveau. Toutefois l'objectif est volumineux et le réglage de l'exposition est compliqué sur les boîtiers de dernière génération (un comble !).

105 mm f 2 DC AF-D

Piqué exceptionnel à f 8 et très bon à f 2 pour une telle ouverture. Le dispositif de flou contrôlé laisse perplexe : l'apport dans  la maîtrise de la profondeur de champ par rapport à un 85 mm f 1,4 n'est pas évident, sans pouvoir obtenir le rendu vaporeux mais net aux bons endroits d'un pur soft-focus (comme l'Imagon).

58 mm f 1,2 Noct

Cet ultra lumineux donne des images incroyables à f 1,2, avec une coma remarquablement maîtrisée. Tout à fait valable à f 5,6 ou 8, avec un piqué du niveau d'un bon objectif standard (ce qui est remarquable) mais un peu plus de distorsion. Indiscutablement supérieur au 50 mm Canon FD 1,2 asphéro et au Leica M 50 mm f 1 Noctilux. Assez lourd.

4 :
très bons

16 mm f3,5 fish eye AI

Pas trop sensible au flare, ce qui est un exploit. Cette qualité, essentielle pour un objectif à très grand champ (voir ci-dessous le 15 mm), alliée à une très bonne définition, en fait sans doute le meilleur fish-eye plein cadre toutes marques confondues. Voir des images du 15 et du 16 comparées

20 mm f 2,8 AIS Piqué excellent à ouverture moyenne (f 5,6 ou 8), beau contraste, distorsion faible. Encore assez facile à maîtriser, mais prévoir un apprentissage. LE très grand angle pour nikoniste qui ne voudrait pas descendre jusqu'au 18 mm. Filtrage délicat (le coûteux polarisant Nikon de 62 mm est pratiquement le seul ne vignettant pas).
35 mm f 2 AIS Objectif classique de très haute qualité à ouverture moyenne (f 5,6 ou 8). Assez faible à pleine ouverture, ce qui limite l'intérêt d'une focale fixe, beaucoup de zooms même économiques pouvant procurer des images sans reproches à f 8 sur 35 mm, y compris sur le plan de la distorsion.
55 mm f 2,8 micro AIS

Objectif universel offrant à la fois une excellente qualité en macro et une très bonne image à l'infini. Gloire archi-classique de la gamme, offrant à chaque utilisation le plaisir renouvelé de disposer d'un tel outil.

85 mm f 1, 4 AIS

Piqué un poil en retrait de celui des autres objectifs de focale moyenne que je classe au niveau 4, mais extraordinaire rendu des tons chairs : les visages semblent vivre. Un exemple de ce que la qualité d'un objectif ne s'enferme pas dans le nombre de lignes résolues. Compact mais lourd, bonne prise en main.

180 mm f 2,8 AF Très bon objectif; AF peu confortable pour les standards actuels AFS/USM. Il n'a pas accédé au statut de must de son prédécesseur AIS, qu'il égale pourtant, car depuis les zooms 80/200 2,8 AF se sont imposés. Toutefois, les 80/200 à pompe sont bien inférieurs à 200 mm, la haute définition reste l'apanage de la focale fixe.
400 mm f 5,6 ED non IF AIS

Belle image contrastée aux couleurs pures et saturées. Agréable à transporter par rapport aux monstres ouverts à f 2,8. Malheureusement, vibre sur les pieds malgré son collier, par défaut de poids. Pour tirer parti de sa qualité, soigner la rigidité de l'ensemble avec un bras supplémentaire fixé sous le boîtier et déclencher miroir relevé.

400 mm f 2,8 AIS

Très belle image contrastée, pratiquement à son maximum dès f 2,8. Indiscutablement supérieur au 300 mm 2,8. Lourd (6kg) mais bonne ergonomie (collier de pied, parasoleil, équilibre). Ne vibre pas, grâce à son poids. Mise au point en rasoir, à soigner. Bien plus universel qu'il n'y paraît, grâce à son pouvoir d'isolement du sujet (portraits, mode,  gros plan de fleurs ...), pour qui peut assumer sa manoeuvre.

zoom 70/180 micro AF-D

Belle image contrastée et pure à l'infini. Extraordinaires possibilités en semi macro (libellules par exemple), grâce à la facilité de cadrage et de modulation de la perspective en variant la distance. Objectif universel,  pouvant constituer le long bout d'un équipement compact ambitieux.

3,5 bons 15 mm f 3,5 AIS

Cet objectif autorise des perspectives saisissantes, mais qu'il faut planifier très soigneusement, en raison du flare "hénaurme" dont  souffre l'optique. La présence d'une source lumineuse (soleil, embrasure à contre-jour ...) à proximité du champ annihile le piqué d'une partie substantielle de l'image et génère de grands reflets pourpres, d'une façon peu maîtrisable. Si l'on a réussi à écarter ces effets, le piqué et le contraste sont fort bons. Voir des images du 15 et du 16 comparées

28 mm f 3,5 PC

Objectif au potentiel énorme en architecture, domaine où on peut le considérer comme indispensable. Excellente ergonomie (après prise en main). Image contrastée, mais moins piquée que sur des focales fixes. Son seul vrai défaut est sa distorsion, variable avec la distance à l'axe optique, qui conduit à un "tulipage" de l'image quand on décentre fortement, en particulier en diagonale.

28 mm f 1,4 AF-D

Piqué un peu limité à pleine ouverture par rapport aux ambitions de l'objectif, devenant très bon à f 5,6 ou f 8, ce qui n'est qu'une maigre consolation. Distorsion réduite, c'est remarquable pour un grand angle aussi ouvert.

105 mm f 2,5 AIS 

Un peu en dessous du top, mais belle image. Très agréable car compact,  léger et de bonne prise en main. Sept versions différentes au fil des années, la formule optique a été rénovée en 1973. L'AIS est la plus intéressante : parasoleil intégré, traitement multicouches. Une des bases possibles pour un fourre tout léger sans concession sur la qualité.

200 mm f 4 AIS

Bon objectif d'amateur, qui ne fera pas de trou dans votre portefeuille. Lourd sous son air compact, il cohabite mal avec le 180 mm f2,8 car il n'apporte pas d'avantage de poids appréciable.

300 mm f 2,8 AIS

Belle image, dont le piqué progresse à f 4 et f 5,6. Elle est sensiblement plus faible à f 2,8 que sur les Canon et les Leitz, ce qui est bien contrariant, car un tel objectif se justifie par sa pleine ouverture. Très bon équilibre, parasoleil un peu court.

3 :
en retrait mais 
choix valables

300 mm f 4,5 ED/IF AIS

Piqué convenable mais en net retrait par rapport au top. Il faut lui serrer le quiqui à f 8 pour ne pas sentir de manque. La compacité et la belle saturation des couleurs lui servent d'arguments.

zoom 20/35 mm  f 2,8 AF-D

Là aussi, piqué convenable mais en net retrait (40 % ?) par rapport à des focales fixes. Le potentiel pratique est exceptionnel dans les situations où un cadrage rapide est déterminant, reportage ou visite. Ce modèle fait alors le trou par rapport à n'importe quelle focale fixe de 24 à 35 mm (je lui préfère toutefois un 20 mm fixe). 

économiques
recom- mandables

zoom 28/70 mm f 3,5/4,5 AF

Images bien piquées à f 8 sur tout le range. Très forte distorsion à 28 mm, l'objectif est inutilisable pour l'architecture ou la photo d'objets à cette focale. Compact et léger, fabrication plastique propre. Très bon choix pour se promener avec un encombrement minimum.

zoom 70/210 mm f 4/5,6 AF Construction à pompe un peu bidouillante (on a vu pire ...) mais bonne qualité optique, flatteuse pour un zoom économique. Prise en main malpratique. Tout compte fait, il faut prendre un produit top et dix fois plus cher pour avoir vraiment mieux, alors ...
28 mm f 1,8 Sigma AF

Qualité étonnement bonne à f 1,8, donnant des images pleinement exploitables, sous réserve de composer avec la faible profondeur de champ. Résultat remarquable, du à une surface asphérique (en résine couchée sur verre). Un peu en dessous des bonnes optiques à f8; avec  une distorsion un peu trop visible, ceci empêche de le consacrer optique universelle. Si vous comptez l'utiliser à f 1,8, c'est le bon choix, sinon prévoyez vingt fois plus pour avoir nettement mieux (Leica M 28 mm f2) 

17 mm f 3,5 Tamron

Il n'est "économique" qu'en regard du prix très élevé des équivalents des grandes marques. Qualité tout à fait valable, tenant la route (sans l'égaler) face au 20 mm AIS de Nikon, avec un angle encore plus généreux. Bien moins sensible au flare qu'un 15 mm, il est bien plus exploitable et on peut le conseiller à qui veut disposer d'un ultra grand angle. Assez volumineux toutefois et utilisation de filtres problématique.

à éviter

J'ai déjà suffisamment flingué ci-dessus pour ne pas en passer une deuxième couche. Pour les usages que j'ai, la distorsion (architecture) ou la coma (astronomie) sont rédhibitoires, d'où ma sélection de bêtes noires.

  haut de la page

Au total, mes optiques préférées

Pour sortir léger et leurs possibilités:

28 mm f 3,5 PC - 70/180 mm AF micro
qu'il me faut bien accompagner d'un 28/105 mm AF

Pour être au top du possible (chacun dans sa catégorie) :

58 mm f 1,2 Noct - 16 mm f 3,5 fish eye - 85 mm f 2,8 PC

Vous constaterez que je ne repêche aucun zoom dans la sélection "top" - le 70/180 mm est très bon, mais il reste en deçà d'une optique top - peut être que si j'avais essayé un 35/70 mm f 2,8 AF, je le mettrais dans le lot. Il est probablement très bon, mais trop gros pour ce qu'il apporte. J'avais un 35/70 mm f 3,6 Olympus qui était du même niveau, je regrette encore ses images. Ne me parlez pas du 28/70 mm f 2,8 : un tel monstre, pour supporter une si forte distorsion à 28 mm ?

Objectifs que je n'ai pas essayés et qui feraient certainement partie de la liste : 300 mm f 4,5 ED non IF et zoom 200/400 mm f4 AIS. Qui en feraient peut être partie : le zoom 80/200 mm f 2,8 AFS; le 800 mm f 5,6.

  haut de la page

Les optiques que j'aimerais que Nikon fabrique

Variante de : qu'est ce que je ferais si je gagnais le gros lot ?

Que proposent les autres fabricants et qui me fasse regretter de ne pas y avoir accès :

- objectifs stabilisés de Canon : l'équivalent du 28/135 mm IS, un peu plus pêchu si possible J'ai goûté au 28/135 Canon stabilisé, c'est remarquable en usage courant. - un telezoom stabilisé du niveau du Leica 100/280 mm - 70/180 mm stabilisé. 

- objectif à décentrement moderne, comme le 24 mm TSE de Canon J'ai pris des dizaines de bâtiments avec, ça vaut la peine.

- un zoom transtandard compact mais top, comme le 24/85 mm Contax (avec une distorsion réduite à 28 mm - c'est très important) Je serais étonné que le nouveau 24/85 mm f 2,8/4 rivalise sur ce plan.

- le remplaçant du 58 mm Noct en AF-D (et f 1 si possible, ce qui impliquerait de changer la baïonnette)
- un 35 mm f 1,4 AF  au niveau du Leica M asphérique.

- en plus, mais sans que ça me traumatise : un 20 mm f 2,8 AF au niveau du Leica R 19 mm et un 85 mm  f1,4 du niveau du Pentax.

Jusqu'à peu, j'aurais ajouté le 100 mm apo macro Leica R. Je pense que le 85 mm f 2,8 PC le vaut.
  haut de la page

Liens

 
    La gamme
  • Cameraquest : avis sur les Nikon d'un réparateur photo californien. Un peu fouillis mais passionné et documenté (également des pages Leica, Voigtlander etc ..).

  • Collectible camera ("Mir") revue extrêmement détaillée des Nikon les plus rares.

  • Photosyntheis revue détaillée des Nikkor, des F aux AFS.

  • Liens de Walter Pietsch vers des infos sur Nikon. Compilation qui a un peu vieilli.
    Objectifs
  • Walter Pietsch caractéristiques des objectifs Nikon.

  • Bjørn Rørslett évaluations qualitatives détaillées de la plupart des "grands" objectifs Nikon et de bon nombre d'objectifs rares.

     Site officiel
  • Nikon la marque ne vous apprendra rien sur son site que vous ne trouviez sur les dépliants.
  haut de la page

Début photo usgbflagPhotography
Accueil Plan du site
vide vide vide vide vide vide
vide
vide
 
vide © D. Césari - mise à jour le samedi 22 mars 2001